Sabots de Bethmale

Aret

09800 Arrien en Bethmale


Tél : 05.61.96.78.84 ou 05.61.96.74.39

www.artisan-bois-sabots.fr


INFOS PRATIQUE

C'est le sabot d'apparat à la longue pointe effilée, richement décorée de cuir et de clous. Il était fabriqué par le jeune berger Bethmalais et offert en gage d'amour à sa promise.

Ces sabots sont entièrement réalisés à la main. Chaque paire est une pièce unique.

Ils sont utilisés de nos jours par les groupes folkloriques et recherchés par les collectionneurs.

Un D.V.D disponible dans notre boutique retrace la fabrication de ces sabots.


NOTRE EXPLOITATION

La maison Azema Bigou, fondée en 1820, se situe à Campredon.

Ariège, Terre d'Histoire, Pays du Peigne.

Haut lieu Cathare, le château de Montségur domine le relief Ariégeois. C'est au détour de ces vallées qu'est née l'industrie du peigne en corne.

Les hypothèses sur son origine sont multiples. Pour certains, il arriva avec l'invasion sarrasine ; pour d'autres il fut rapporté de Terre Sainte par les croisés, voire les Huguenots fuyant la révocation de l'Edit de Nantes. Plus loin encore, on trouve sa trace sur les peintures rupestres de grottes Ariégeoises. Quoi qu'il en soit, une origine très ancienne, et une activité liée à l'Histoire de l'Ariège, terre rude et sauvage, où le courage des hommes a toujours triomphé de l'adversité, et su perpétuer la richesse de ses traditions.


NOS PRODUITS
  • Sabots de jardin
  • Sabots de Bethmale
  • Souvenirs
  • Objets traditionnels
  • Objets décoratifs en bois

  • POUR NOUS RENDRE VISITE

    En été, atelier à ARET : ouvert tous les jours de 15h à 19h, visite libre.

    Visites commentées les mardis à 15h et les jeudis à 17h : 2€.

    Visites pour les groupes sur rendez-vous toute l'année.


    LA LEGENDE

    Les Maures envahirent le Midi de la France et surtout les Pyrénées au IXeme siècle. Ils occupèrent la vallée de BETHMALE. Le fils du chef des Maures s'éprit de la plus jolie fille de la vallée qui était déjà fiancée au pâtre chasseur d'isard Darnert.

    Ce dernier s'était retranché dans la montagne avec ses compagnons pour organiser une vengeance. Il déracina deux noyers dont la base formait un angle droit avec les racines ; à l'aide d'une hache et d'un couteau il tailla et creusa une paire de sabots (esclops) ayant la forme d'un croissant de lune avec une longue pointe effilée comme un dard.

    Un jour, les pâtres avec Darnert à leur tête, firent retentir les "hillets" et livrèrent un rude combat contre les Maures d'où ils sortirent vainqueurs.

    Puis ils défilèrent dans le village, Darnet, chaussant ses sabots à longues pointes, avait accroché le cœur de la Bethmalaise infidèle à la pointe gauche et celui du Maure à la pointe droite.

    Depuis ce temps là, le soir de Noël, le fiancé offre à sa fiancée une paire de sabots à longues pointes, habillés de cuir et richement décorés de clous dorés dessinant un cœur. Plus la pointe des sabots est longue, plus l'amour est grand. En retour, la fiancée lui offre un tricot de laine brodé de velours et une bourse empanachée de rubans, de paillettes ou de jais.