Saint-Quirc

 


Saint-Quirc, "Fenêtre" de la Basse Ariège

C'est le village le plus septentrional du canton et de la Communauté de Communes de Saverdun, étiré le long de la RD 27 et proche de l’Abbaye de CALERS.

La commune, d'une superficie de 375ha, limitrophe avec la Haute-Garonne, se situe à égale distance de Foix et de Toulouse.

Le village doit son origine grecque à un jeune martyr, Saint-Cyr, martyrisé avec sa mère Julitte en LYCAONIE (Turquie), sous le régne de l'empereur DIOCLETIEN.

asaintquirc

La chapelle fut érigée à la fin du Xème siècle par les abbés de Saint-Sernin de Toulouse. Elle devint "église" en l'an 1080.

A la fin du XIIème siècle, Saint-Quirc appartiendra jusqu'à la révolution à l'ordre de Malte (chevaliers de Saint-Jean de Jérusalem). Elle fut le chef de la commanderie de fin du XIIè siècle et du début du XIIIè, puis elle dépendra de la commanderie de TOR-BOLBONNE.

L'église fut détruite en 1415 par les routiers du Comte d'Armagnac, Bernard VII, puis reconstruite en 1490, par les hospitaliers de Saint-Jean. L'église Saint-Quircoise est la seule, du département, construite par l'ordre de Malte.

Ils construisirent ensuite, au pied de la colline, quelques humbles chaumières, et attirèrent les cultivateurs par des concessions de terre et des privilèges. Les habitants se multiplièrent et formèrent le village de Saint-Quirc. De même, ils bâtirent un moulin, aux côtés de l'Eglise.

Le 19 novembre 1450, les reliques de Saint-Cyr ont été amenées par les bouchers de la ville de Toulouse.

La démolition du moulin fut ordonnée par le Commandeur en 1750 et le fit reconstruire en brique, mortier, chaux et sable avec la capelade, en planche. Il fit placer à l’intérieur une meule bordelaise. il comprenait trois étages: le bas pour l’étable, le milieu pour l’habitation et le haut où se trouvait la meule. C’est en 1755 que le meunier reçut le voilier entièrement neuf. A ce jour, il ne reste que le bâti dépourvu de toiture.

Le clocher actuel est du XIX° siècle, avec une cloche datant de 1584, on peut également admirer de beaux vitraux rénovés en 2014.

Actuellement, la population du village s'élève à 401 habitants.

L'artisanat continue de s'étendre: Saint-Quirc comptait un maraîcher et un producteur de fruits labellisé bio, un forgeron et coutelier d'art, une restauratrice de céramique, peinture et mobilier.

Les commerces se développent grâce à son agence postale, ses entreprises d'espaces verts et de bâtiment, mais aussi une photographe, une esthéticienne et un cabinet d'expertises en assurances.

Les activités festives et culturelles se déroulent dans la salle polyvalente, grâce à un tissu associatif qui se renforce: Comité des Fêtes (fête locale 12.13.14 juin et une scène ouverte en septembre), Foyer Rural zumba fitness, gym activ, gym douce, marche, yoga, taï-jï et ateliers créatifs pour adultes (nouvel an chinois), ACCA (chasse), APEV (parents d'élèves) (vide-grenier période mai-juin) et le CCAS (journée inter-générations en décembre permettant la rencontre des seniors du village et des nouveaux habitants).

La marche en famille, la randonnée et le VTT sont les principales activités de loisirs.

Saint-Quirc accueille de nombreux touristes grâce à sa situation géographique privilégiée au pied de son Église et à sa forêt de 42 hectares aux essences diverses, caractérisée par la présence d'eucalyptus sur une superficie de 10 hectares.

La forêt a d'ailleurs été l'occasion de la création d'un sentier d'interprétation pédagogique, inauguré en septembre 2012, en collaboration, notamment, avec le Pays des Portes d'Ariège et la Communauté de Communes. Pour tout renseignement à ce sujet, contactez l'Office de Tourisme Intercommunal, ou le Secrétariat de Mairie de Saint-Quirc. Le topoguide du sentier d’interprétation pédagogique «Sur les traces de l’arbre chanteur» est à votre disposition à l’accueil de l’Office de tourisme ou en téléchargement sur le site internet: www.tourismeariege-saverdun-mazeres.fr

asaintquirceucalyptus