Général Goullus

Général de l'Empire

Général Goulus né le 4 novembre 1758 à Lyon dans le Rhône et mort le 7 septembre 1814 à Brie, dans l'Ariège.

Il entre au service comme soldat le 28 octobre 1776 dans le régiment de la Couronne (45e d'infanterie). Il est successivement nommé caporal le 1er décembre 1778, sergent le 28 novembre 1779, sergent-major le 22 juin 1787 et adjudant le 24 décembre 1789. Il devient sous-lieutenant le 15 septembre 1791, il est fait lieutenant le même jour et obtient le grade de capitaine le 26 septembre 1792. Il attire sur lui l'attention du général en chef qui le fait nommer lieutenant-colonel, par les représentants du peuple, le 30 octobre 1792.

Goullus est fait membre de la Légion d'honneur et commandeur de l'ordre les 19 frimaire et 25 prairial an XII. Il est ensuite désigné par l'Empereur pour faire partie du collège électoral du département du Rhône, avant de faire les campagnes de l'an XIV et de 1806 avec la 4e division de l'armée d'Italie et de Naples. Rentré en France avec un congé au mois d'avril 1807, il est employé de nouveau dans la 10e division militaire, le 29 mai suivant, et passe le 30 janvier 1808 dans la division des Pyrénées-Orientales, puis à l'armée de Catalogne avec laquelle il fait les campagnes de 1808, 1809 et une partie de 1810.

Le 30 juin 1808, il bat et met en déroute un rassemblement considérable d'insurgés qui s'étaient retranchés derrière le Llobregat. Au mois de juillet suivant, il se rend avec sa brigade au siège de Gérone, s'empare en passant de la ville d'Hostalrich et enlève un convoi dont l'escorte est entièrement sabrée. Le 26 novembre de la même année, dans l'attaque générale faite par les généraux espagnols Vives et Reding contre les lignes françaises devant Barcelone, il est blessé d'un coup de feu à l'épaule gauche.

Il est créé baron de l'Empire en 1809 et rentre en France par congé le 15 mai 1810. Il est ensuite nommé commandant d'armes à Amsterdam le 2 janvier 1811. Au mois de juin de cette dernière année, il sollicite son admission dans l'ordre des Trois-Toisons-d'Or : et sa demande, favorablement accueillie, est envoyée au grand chancelier. Il est finalement admis à la retraite par décision du 24 février 1814. Nommé chevalier de Saint-Louis le 20 août suivant, le général Goullus meurt le 7 septembre de la même année à Brie, dans l'Ariège.