Bastide médiévale

09270 Mazères


eglisemazeres

Edifiée vers 1253, l'église romane, en mauvais état, est détruite et reconstruite en style gothique vers 1510. Entre 1560 et 1590, pendant les guerres de religion, l'église est pillée puis démolie. Seul le clocher gothique sera épargné. En 1687 l'abbé de Boulbonne pose la première pierre de la reconstruction de l'église. Les travaux se succéderont jusqu'à la fin du XIXème siècle. La façade sera décorée, en 1884, d'un bas relief à personnages, ornée d'une statue de la vierge et des statues des saints Abdon et Sennen. Le dôme du clocher est remplacé en 1885, par la flèche prismatique actuelle qui porte sa hauteur à plus de 40 mètres. A l'intérieur, on peut admirer le maitre autel, les stalles provenant de la deuxième abbaye de Boulbonne, au centre le siège abbatial aux armes de François Henri de Paule d'Ormesson (martelées à la révolution) et cinq grandes toiles peintes des XVIIIème et XIXème siècles.

La Halle

hallemazeres

Au moyen-âge la maison consulaire est aménagée sous la halle, en étage accessible par un escalier. En 1703 de nombreux travaux d'entretien sont exécutés. En 1822 le vieil hôtel de ville situé sous la halle est détruit. La halle sera reconstruite en 1850 avec une remarquable charpente qui lui vaut d'être classée à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques. Sous la halle, sept mesures à grains en pierre, d'une contenance de 50 à 100 litres, fabriquées en 1840, attestent de l'importance du marché de Mazères au XIXème siècle où il se vendait, chaque année, 15 000 hectos de céréales (blé, maïs, avoine) et plus de 600 hectos de légumes secs.

La Mairie

Anciennement nommée "La Castellane", ce bâtiment construit en 1575 était un bel hôtel Renaissance qui a abrité en 1579 le Roi de Navarre, futur Henri IV et son épouse Marguerite de Valois. Achetée en 1629 par l'Abbé de Boulbonne, Jacques II de Villemur, elle devient palais abbatial en 1680. Depuis 1813 elle est le siège administratif de la commune.

L'Hôtel Ardouin

museeardouinmazeres

Dans un jardin dessiné dans l'esprit de la Renaissance où sont cultivées différentes plantes médicinales, s'élève un très bel hôtel "pastelier", construit en 1580, aux façades de briques et fenêtres à meneaux.  A l'intérieur du bâtiment, le musée de l'hôtel Ardouin raconte l'histoire de Mazères, du Néolithique à nos jours en passant par les temps Barbares.

En quittant l'Hôtel Ardouin une promenade au bord de l'Hers (rivière baignant la Bastide) permet de découvrir depuis les berges ombragées la dernière arche du pont médiéval emporté en 1875 par une très grande inondation. Il sera remplacé en 1882 par l'ouvrage actuel.

Le Séminaire

seminairemazeres

Vers le début du XVIIIème siècle les Tertiaires franciscains construisent un couvent, qui deviendra bien national en 1790. En 1856 les Dominicains achètent le vieux couvent très délabré ; ils reconstruisent et agrandissent le bâtiment. Le 15 août 1876, ils posent la première pierre de la grande église néo-gothique, bordée d'un cloître, qui se dresse encore aujourd'hui près de la Place des Tourelles. Elle deviendra grand séminaire du diocèse de Pamiers de 1907 à 1943, puis sera utilisée par la coopérative agricole de la plaine comme entrepôt de blé. Achetée par la commune vers 1970, elle sera aménagée en salle des fêtes. En partant de cette place, on peut faire le tour de la Bastide sur l'emplacement des anciens remparts, détruits sur ordre de Richelieu au XVIIème siècle, en suivant les boulevards plantés de platanes centenaires.